Les Echos.fr
Les autres Dans la presse
11 mai 2016

L’inscription du Panama sur la liste des Etats et territoires non coopératifs (ETNC) emporte potentiellement une série de conséquences fiscalement pénalisantes pour les entreprises françaises réalisant des opérations avec cet Etat. Divers éléments invitent néanmoins à relativiser les effets de ce retour du Panama sur la liste des paradis fiscaux.

Par Denis Fontaine-Besset

Lire la suite en ligne