Décideurs
Les autres Dans la presse
30 novembre 2015

Les spin-offs de groupes industriels par apport de branche en vue de l’entrée d’un investisseur financier soulèvent des problématiques supplémentaires comparé aux opérations de capital-investissement classiques, avec ou sans effet de levier.

Les opérations de capital-investissement/LBO par réalisation d’un spin-off de groupe industriel ne sont pas nouvelles. Dans les grands groupes, la branche qui a vocation à être séparée
de l’arbre pour grandir toute seule peut déjà être indépendante au plan juridique et organisationnel. Dans les groupes de taille intermédiaire, ou dans les grands groupes ou la branche est
encore récente parce que, par exemple, très technologique, elle fait partie intégrante d’une division plus large, sous l’égide d’une seule entité juridique.
Se pose alors évidemment la question du détourage de la branche d’activité qui doit être apportée à une nouvelle entité, dans laquelle investira l’investisseur, pour en prendre le contrôle ou
non, avec effet de levier ou non. L’objet des présents développements n’est pas de revenir sur les opérations de détourage qui sont maintenant balisées mais de revenir sur quelques points saillants de ces opérations.

(lire la suite en PDF ci-dessous)

Par Frédéric Bucher, Associé.